SUN IN TEARS is the first collaboration with the French writer and Producer Delphine Le Gallais. The work is based on the surreal and radical but also ironic text by the Korean artist Chang Kyum Kim. The poem transcribes the radical changes our societies go through and the impact it has on everyone into a poetic dystopia. Gutierrez and Lippok frame the text with a visiual and sonic stream of high density.

Visuals: Lucas Gutierrez
Music: Robert Lippok
Voice and research: Delphine Le Gallais
Words: Le soleil en larmes by Chang Kyum Kim RIMENVIE – Fleur de nénuphar au milieu du feu / Edition Visaje 2009

Le soleil en larmes

Brûle –
Mes yeux
Mon corps
Des trèfles à quatre feuilles
Maudits toutes les neuf planètes
Qui tournent autour du soleil
Même jusqu’au moment le plus
Somptueux dans ma vie

Brûle –
L’angle intérieur du triangle et ses trois côtés
L’intelligence artificielle et le rapport
De la circonférence au diamètre
Des troupeaux de crocodiles de Pamir
Des pages jaunes sortant du marécage
Des cuillères couvertes de petits poils

Brûle –
La Constitution de la république
Des robots dans toutes les usines
Des carpes argentines à l’aquarium
Des bouquets de fleurs des bien-aimés
Des trois-quarts de laine de l’Italie
Et des pots sans bassin

Brûle –
La Déclaration de l’Indépendance 3. 1
Tous les reçus dans des supermarchés
De vieilles omelettes devenues déjà la
Langue morte tampon du père déposé à la mairie
Et le labyrinthe déclenché au disque de longue durée

Brûle –
La croix de l’église
Des seiches les yeux perdus
Des temps griffés au vent
Des micros entraînant l’obstacle du regard
Le pétrolier de l’espoir
Et des ballons en gomme du désespoir

Brûle –
Jusqu’à ce que le soleil en larmes
Décharge son corps à la rivière de l’infini
Jusqu’à ce que l’écart entre vers
Et vers chante tout le vide

Brûle –
Comme un canard sauvage clopin-clopant
Brûle en toute candeur comme une
Onde électronique brûle !